Pierre Larrat

CONCEPTEUR D'HISTOIRES GRAPHIQUES

Déambulons alors dans cet espace péri-urbain systématique dont nous sommes dépendant.

En captant mes déplacements au sein de ces espaces où, sans véhicule, l’Homme trouve difficilement sa place, questionnons le rapport d’échelle entre l’être humain et les structures dont les usages lui sont à l’origine dédiés. Déambulations, reportage photographique, randonnée dans l’entre-deux avec les habitants et exposition de leurs paroles in situ forment ensemble un corpus traduisant ce questionnement personnel intimement lié aux espaces que j’ai toujours pratiqués.

Venir ici est une expérience. S’arrêter là où je ne m’arrête plus. Observer mon environnement, interagir naturellement avec ce qui m’entoure et y projeter enfin de nouvelles perspectives. Les mécaniques d’urbanisation des campagnes sont rodées, automatisées et standardisent encore nos paysages. Il est alors l’heure de les vivre tels qu’ils sont et d’y envisager un potentiel espace de création, de vie ou d’expression.